Accueil > littérature > La poétique des corps brisés d’Antoni Casas Ros

La poétique des corps brisés d’Antoni Casas Ros

Le corps est au centre de l’écriture d’Antoni Casas Ros.

Ce corps doit être de préférence brisé, mutilé, atomisé – féminin, masculin, androgyne…  et derrière les corps, les échos désincarnés des poètes sud-américains, Juarroz en tête (on se souvient du leitmotiv « Au centre du vide, il y a une autre fête » de son premier roman Le théorème d’Almodovar). Ainsi, les 39 ‘nouvelles’ réunies dans le volume intitulé Mort au romantisme mettent en scène ces corps avec et sans organes qui passionnent et fascinent tant l’écrivain défiguré.

Copyright Antoni Casas RosCopyright Antoni Casas Ros

On passera sur la pseudo-polémique infertile au possible consistant à se demander qui est véritablement Antoni Casas Ros,  pour se concentrer sur ce qui importe: la littérature. Le style de Casas Ros est magnifique. Chacune de ces nouvelles est un petit chef-d’oeuvre d’inventivité et de maîtrise renouvellée de l’écriture. Mort au romantisme est donc à se procurer le plus vite possible, en même temps que le premier roman de l’écrivain catalan, Le théorème d’Almodovar.  Le plus dur reste à attendre le prochain roman, intitulé Enigma, qui sera publié par Gallimard. Mais quand?

Mort au romantisme, Antoni Casas Ros, Gallimard, 13 euros.Mort au romantisme, Antoni Casas Ros, Gallimard, 13 euros.

http://casasros.blogspot.com/

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :