Accueil > Critique, Mauvais livres... > Houellebecq, insipide et inutile.

Houellebecq, insipide et inutile.

Généralement, je sais si je vais lire (et aimer) un livre dès la première page. Non, en fait, dès la première ligne. Oui, je fais partie de ces gens qui jugent un livre, non pas à sa couverture, mais à sa première ligne. Et ça marche quasiment tout le temps. Je ne l’explique pas vraiment, mais c’est comme ça que je fonctionne.

Prenons un exemple pratique: j’ai ouvert, il y a quelques jours, le dernier Houellebecq, La carte et le territoire.  Les premières lignes ont été dissuasives: j’ai reposé le volume sur son étagère et je suis allé me rincer les yeux avec de vrais auteurs.

Je pensais en avoir terminé avec ce livre, mais c’était sans compter le bruit médiatique qui l’accompagne. Articles de presse, débats, fausses polémiques (« Houellebecq a-t-il plagié Wikipédia? » – cette question en dit long sur l’état du débat littéraire en France aujourd’hui), et surtout, le dithyrambe quasi-unanime de tous les journalistes littéraires (à part Eric Naulleau – mais on sait qu’il ne cherche à plaire à personne…). Seul Tahar Ben Jelloun a le courage de dire ce qu’il pense du livre, mais comme le dit Jérome Garcin, du Masque et la Plume, il n’est pas critique¹. Point.

Bref. Avec tout ce tintamarre, je me suis dit qu’il fallait peut-être donner une nouvelle chance à ce livre, allant ainsi contre mon éthique littéraire personnelle. Ce n’est pas que je crois Arnaud Viviant, lui aussi critique au Masque, lorsqu’il dit que non seulement Houellebecq est le plus grand auteur français mais que le monde entier nous l’envie: même Viviant, lors de son intervention lors de l’émission de France Inter, n’y croyait pas lui-même. Non. Mais il est possible que Houellebecq ait écrit un bon livre. Après tout, il est fan de science-fiction, alors tout peut arriver.

J’ai donc décidé de faire le test de la page 99. Qu’est-ce que c’est? C’est l’idée qu’a eue l’écrivain anglais Ford Madox Ford, qu’il exprime en ces termes: « Open the book to page ninety-nine and read, and the quality of the whole will be revealed to you. »

« Ouvrez le livre à la page 99 et lisez: la qualité du livre entier vous sera révélée »: le concept est radical, mais bien vu. Comme le souligne Céline de Fluctuat.net, « pour un grand nombre d’ouvrages, [la page 99] se situe à peu près au tiers ou au quart du roman. A cet endroit-là du livre, les personnages sont censés être posés. Le rythme (à supposer qu’il y en ait un) aussi. On est assez avancé dans le livre pour obtenir quelques indices concernant l’intrigue. »

Michel Houellebecq et son fidèle toutou

J’ai donc ouvert La carte et le territoire à la page 99, et je l’ai lue. « Et alors? et alors? » s’impatientent les lecteurs de cet article. Hé bien, chers amis, j’ai fait la même chose que la première fois: j’ai reposé le bouquin sur son étagère et je suis allé lire un peu de Joseph Conrad, histoire de désinfecter. La page 99 du roman de Houellebecq est insipide (la place dans la société d’aujourd’hui des prêtres – Oh my God), comme j’imagine le reste du roman, mal écrite (il y a un problème de construction de phrases – et ce n’est pas du style), et surtout, inutile. Dans cette page, Houellebecq veut critiquer notre époque en prenant l’exemple d’un métier qui n’y est pas adapté, mais sa description n’est ni pertinente ni amusante. On nage dans la réaction tiède. Enfin, je ne sais pas, mais quitte à être réactionnaire, comme Houellebecq entend l’être, autant tout faire sauter, non? Non. Houellebecq, c’est le terroriste qui balance des grenades, mais les fruits, hein. Pas les bombes. Et les fruits sont trop murs.

Insipide, mal écrit, inutile: comme disait Pascal à propos de Descartes: « Descartes, incertain et inutile », je crois qu’on peut en toute bonne foi dire la même chose de Houellebecq aujourd’hui: « Houellebecq, insipide et inutile ». Et n’achetez pas ce bouquin, s’il vous plaît.

PS. Le concept de la page 99 vous plaît? Allez donc faire un tour sur ce site, qui met en application l’idée de Ford Madox Ford: http://page99test.blogspot.com/ , et bien sûr, tentez vous -mêmes de faire le test…

1. Le Masque et la Plume, France Inter, émission du 12/09/2010

Publicités
  1. PierreLg
    octobre 6, 2010 à 3:57

    Si t’en veux pas, je prends…

  2. jonathanfrances
    octobre 6, 2010 à 4:11

    Euh ouais je te le laisse…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :